Je procrastine, tu procrastines...

 Ah la procrastination ! C’est un peu notre point faible dans notre aventure entrepreneuriale. Une journée mondiale lui a été même consacrée, c’est pour vous dire !

Pour être transparentes, on a un peu procrastiné pour écrire cet article (il aurait dû être rédigé depuis au moins une semaine, lol).

La procrastination, lorsqu’elle nous tient, elle ne nous lâche pas aussi facilement.

Nous ne sommes pas seul(e)s face à ça et parfois cela cache autre chose. Allez conjuguons ensemble, à travers cet article, le verbe procrastiner.

C’est parti !

 

 

via GIPHY

 

 

Je proscratine : un message derrière la procrastination

La procrastination c’est cette habitude de tout remettre au lendemain. Et parfois elle cache quelque chose de plus profond.

La peur : peur de l’échec, de fournir tant d’effort et d’échouer au final (ça ! ça nous parle), peur de la réponse à une question ou aide demandé. La peur est un élément important dans la procrastination.

Du repos : parfois c’est parce qu’il est temps pour nous de faire une pause dans notre quotidien.

Entre le travail, les réseaux sociaux, les sides-hustle (ces projets à coté de notre job de salarié) et nous sommes aussi dans une société, où le repos c’est pendant la case : le week-end et pendant les vacances.

 Alors qu’il serait plus facile de trouver un équilibre entre le travail et les moments de repos (hé oui un repos ça peut se planifier aussi) pour éviter le moment où l’on se dit : ah bon non pas maintenant je suis fatigué, on verra ça demain.

 

Ces points ne sont pas exhaustifs, l’important est de pouvoir identifier ce qui se cache réellement derrière la procrastination dès qu’elle se pointe, pour essayer de comprendre et de découper la tâche  en plusieurs petits morceaux.

 

 “Procrastination is the bad habit of putting off until the day after tomorrow what should have been done the day before yesterday.” – Napoleon Hill

*La procrastination est la mauvaise habitude de remettre quelque chose après- demain ce qui aurait dû être fait la veille"

 

Tu procrastines : times up !

À force de remettre tout au lendemain, on arrive au moment de la deadline, quand le temps est presque écoulé en panique. On stress, on fait des insomnies, boule au ventre, les sueurs froides, on se sent coupable.

On s’inflige quelque chose qui aurait pu être évité au final. Certains vont nous dire qu’il travaille plus efficacement comme ça ! Et c’est okay, ils ont besoin d’une certaine pression pour se mettre en action.

À force de remettre à plus tard, la vie finit par nous dépasser - Sénèque

 

via GIPHY

 

Il/elle procrastine : les tentations technologiques

Notre époque favorise la procrastination. Les réseaux sociaux, la surinformation, disponibilités de nombreux contenus.

Qui n’a jamais cherché une information précise et est ressorti après 2 heures de recherches avec de nouvelles informations sur un autre sujet !

On plaide coupable !

 

 Nous procrastinons : Tu n’es pas seul(e)

Nous sommes plus de 85% de personnes en France touchées par la procrastination. Et dans plusieurs domaines, les tâches administratives, le bricolage, les dossiers du travail à rendre, parfois c’est même repousser de prendre rendez-vous chez le médecin.

Même nos pouvoirs politiques le font. Comme le souligne Guillaume Podrovnik dans un mini documentaire appelé «  On verra demain », nos dirigeants politiques procrastinent par exemple sur les questions environnementales.

Le danger paraît loin pour eux (et la plupart des personnes) donc les mesures à prendre pour agir pour l’environnement sont repoussées et repoussées jusqu’à l’inévitable…

 

via GIPHY

 

Vous procrastinez : Et si ce n’était pas une mauvaise habitude ?!

On parle beaucoup de se connecter au moment présent, de répondre à ses envies du moment.

Est-ce qu’une personne qui procrastine n’est-elle pas une personne qui n’a pas peur du temps mais qui le maitrise, qui l’ignore pour profiter de ces choses qui lui font du bien sur le moment.

La procrastination n’est-elle pas une manière de savourer les petites choses qui nous font du bien et qui participerai indirectement à notre bonheur ? Vous en pensez quoi ?

 

 

En bref, la procrastination est peut-être quelque chose qui nous éloigne de l’accomplissement nos objectifs ou pas, tout dépend dans quelle perspective on le prend.

Mais nous, on retient que pour trouver une certaine balance entre faire maintenant et remettre au lendemain, il faut ce brin de discipline, ce brin d’engagement envers soi-même pour faire ce que l’on a dit de faire.

Et vous, vous procrastinez ? Dites-nous tout.

 

Much Love

Sophie et Nina

 

2 commentaires

Oh Neny

Hello Lucia,
merci pour ton commentaire.
La rechute ça nous connaît aussi !

On est contentes que cet article soit tombé à pic.
Surtout pas après pas, sois indulgente avec toi.

À bientôt.

Sophie et Nina

Lucia

Merci énormément pour cet article, j’étais en pleine rechute en ce moment et c’est tout ce dont j’avais besoin! Mettre un terme à la procrastination faisait partie de mon objectif d’il y a 2 ans et depuis je me soigne!😘

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés