Octobre Rose : sensibiliser et faire de la prévention autour du cancer du sein

Il y an, nous faisions la promotion d’octobre Rose sur nos réseaux sociaux... Même consciente que de plus en plus de femmes jeunes en étaient atteintes, jamais on aurait imaginé  que l’une de nous serait touchée par cette maladie.

On croit en la prévention, en l’information, c’est pour cela que nous voulons faire une série d’articles pour en discuter avec vous !

Le but ouvrir une discussion sans peur, ni tabou et prononcer ce mot sans le chuchoter : Le cancer !

C’est à son tour d’avoir peur de nous !

 

 

via GIPHY

 

 

Cancer du sein : Qu’est-ce que c’est ?

Le cancer du sein  est un dérèglement des cellules présentes dans les tissus mammaires qui  part la suite, se multiplie pour former une tumeur. Il existe plusieurs types de cancers du sein qui n’évoluent pas de la même manière et dont le protocole de soins est différent.

Un cancer du sein peut mettre entre quelques mois ou voir des années à se développer selon son agressivité ou pas.

 

1 femme sur 8 sera touché par le cancer du sein au cours de sa vie

 

Quels sont les symptômes ?

Les signes les plus courants sont :

- boule dans le sein (même ce n'est pas toujours le signe d'un cancer du sein) ;  écoulement du mamelon ; changement d'apparence de la peau du sein ; rétraction du mamelon ... Prenez toujours le temps d'observer vos seins et en discuter avec votre médecin afin de savoir si c'est normal ou pas.

Symptomes cancer du seinsymptômes cancer du sein

 

 

 

 

 

 

 

 crédit : illustration de Justine pour Paulette magazine

Le cancer du sein, chez les femmes de moins de 40 ans ?

Le dépistage préventif par la mammographie se fait généralement pour les plus de 50 ans. Mais plus de 7% des femmes atteintes du cancer du sein ont moins de 40ans.

Le dépistage n’étant pas systémique pour ces femmes (sauf facteurs génétiques), le diagnostic ne se fait pas tout de suite. Et du fait de leur jeune âge on ne pense pas toujours au cancer du sein, car il existe d’autres maladies, autour du sein, très souvent bénigne (kyste, fibrome adénome, nodules).

Or les cancers du sein chez les jeunes femmes sont le plus souvent agressifs car les cellules se multiplient très vite. Il est donc très important d’en parler à votre médecin, gynécologue ou sage-femme et surtout n’hésitez à changer d’interlocuteur si vous sentez que vous n’êtes pas écouté.

 

Il existe de nombreux facteurs de risques parmi eux : une puberté précoce (avant 11 ans), l’âge tardif de la grossesse (après 30 – 35 ans), des antécédents familiaux (retrouver chez 45% des patientes), mais aussi la sédentarité, l’alcool, la cigarette,  l’environnement chimique dans lequel nous vivons, une mauvaise hygiène de vie ou encore le stress,  qui sont de plus en plus montrer du doigt.

 

 Le saviez-vous ? Le cancer du sein ne touche pas seulement les femmes, 1% des personnes atteintes sont des hommes.

 

Cancer du sein dans le monde ? Comment cela se passe ailleurs?

En France chaque année, le cancer du sein touche 54 000 femmes, et environ 1,7 million de femmes dans le monde.

Le cancer touche généralement plus les pays  dits « développer » mais il se développe considérablement dans les pays dits « en développement » du fait de la nouvelle urbanisation et nouveau mode de vie à l’occidentale.

Le Sénégal par exemple fait état d’une augmentation des cas chaque année et rencontre des difficultés autour des différents dépistages et traitement des informations pour les femmes sénégalaises. Il n’y a pas non plus de prises en charge des examens précédant le diagnostic,  donc le cout est élevé pour la patiente et le diagnostic très tardif.

Autre pays, le Japon est le pays le moins atteint par ce cancer mais dès que les femmes japonaises émigrent dans les régions comme les Etats-Unis, elles sont exposées au même risque que les femmes américaines.

 

Prévention  autour de nos seins ! Sauvons nos boobs !

Octobre a été choisi pour être un mois dédié à la prévention et la sensibilisation sur ce cancer et ce dans le monde entier.

Différentes campagnes de sensibilisation à la télé, des courses organisées, des dépistages gratuits (pour les femmes de plus de 50 ans)

Que peut-on faire ? À notre niveau ?

L’auto palpation

Prenez le temps, en dehors de votre cycle menstruel ou encore après allaitement pour les nouvelles mamans, de toucher vos seins, les observer, voir s’il y a une modification quelconque.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise de le faire seule vous pouvez :

  • demandez à monsieur ou madame, de les toucher aussi !
  • profitez d’un rendez-vous chez votre gynécologue, médecin généraliste, sage-femme pour en discuter et demander une palpation.

Autopalpation du sein

crédit : illustration de Justine pour Paulette magazine

 

Bonne alimentation / hygiène de vie

Une activité physique réduit de 40% le risque du cancer du sein !

Profitons des longues balades avec les enfants, le running, le vélo, séance de sport à la maison, les escaliers de la station Miromesnil, le yoga, ce que vous voulez !  Mais il faut garder à l’esprit d’être en mouvement (vous connaissez les entrainements TABATA qui ne nécessitent que de 8 min !)

On essaie de réduire sa consommation d’alcool, de varier son alimentation ça parait des choses tellement simples à appliquer mais qu’on n’oublie ou on ne prends pas le temps de faire, tant on court après tellement de choses...

 

« La nutrition a un impact profond sur presque toutes les grandes maladie des sociétés occidentales » David Servan Schneider

 

En parler

Communiquer avec les femmes autour de vous, ce mot cancer fait tellement peur, que nous ne voulons pas le prononcer mais il faut en parler avec les femmes qui nous sont proches : nos mères, sœurs, amies, cousines, tantes, les plus jeunes les moins jeunes. Se montrer les gestes d’autopalpation, prendre les rendez-vous pour nos mamans..

 

groupe de femmes

 

Nous ne voulons pas vous donner de leçons de morale avec cet article mais plutôt essayer de pouvoir ouvrir les conversations au sein de nos communautés, où le corps de la femme reste encore un sujet tabou. Et comme le rappel L’institut Curie : Tant qu’il restera une femme à sauver.

 

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Dites nous ce que vous en pensez ? Pensez-vous être vraiment informé là-dessus?

Avec tout notre amour …

 

 

Pour en savoir plus, retrouver quelques liens :

  • des petits gestes pour prévenir le cancer du sein

https://www.e-cancer.fr/Presse/Dossiers-et-communiques-de-presse/Lutter-contre-le-cancer-du-sein-des-petits-gestes-pour-prevenir-pres-de-20-000-cancers-par-an

  • Documentaire sur Netflix the C word
  • Pour faire un don 

 

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés