POSTPARTUM : Un tsunami malgré le bonheur !

AAHH le Postpartum ! c’est un sujet auquel nous avions un peu peur de s’attaquer pour dire vrai.

Hein mais pourquoi ?

Nos enfants sont assez grands maintenant et avec les années ces moments s’effacent de notre mémoire et puis nous nous posions aussi la question de notre légitimité pour parler de ce sujet (ce fameux syndrome de l’imposteur)

Mais une jeune maman, Aurélie, lors de son passage sur la DARONNE TV, s’est brièvement confiée sur son postpartum et ces premiers pas dans sa maternité (voir ici).

Et puis là… les souvenirs sont remontés à la surface. La solitude, le tsunami incompréhensible malgré le bonheur.

 Et on a eu envie d’en parler et de partager avec vous.

"Mon Postpartum c’était vraiment les montagnes russes … des jours avec des jours sans." Aurélie

 

via GIPHY

 

 

POST PARTUM – «  9 mois pour faire, 9 mois pour défaire »

Vous connaissez cette expression ?!

Elle définit bien la période de la grossesse et le post-accouchement. Notre corps change pendant la grossesse mais ce changement ne s’arrête pas lorsque le bébé naît. Ah non loin de là !

Le postpartum est cette période qui suit l’accouchement (vient du latin post : après, partum : mise bas).

Il est dit que cette période s’étend de la fin de l’accouchement – dès le séjour en maternité- jusqu’au retour de couches (retour des règles) environ 6 semaines mais pour certaines mères cela peut aller jusqu’à 8 à 12 semaines (mamans allaitantes).

Cette période de chamboulement est vécue différemment selon les jeunes mères et elle est accompagnée la plupart du temps par des douleurs physiques et psychologiques (que l’on développera dans un prochain article) dont on nous cache un peu l’existence.

On prépare à l’accouchement mais pas assez à la période du postpartum.

Vrai ! Mais pourquoi ?!                                                      

Alors peut-être pour ne pas créer de l’appréhension et des peurs chez ces futures mamans, l’accouchement c’est déjà quelque chose.

Le postpartum reste un secret bien gardé, qui n'est parfois même pas partagé entre amies ou femmes de la même famille. Peut-être est-il accompagné d'un sentiment de honte, de culpabilité de ne pas être heureuse et au top après l'arrivée de son bébé.

On nous parle pas assez de cette phase du retour à la maison avec bébé, par exemple :

réaliser que bébé n’est plus dans le ventre (cette sensation de vide on en parle !);

ou encore de la solitude, parce que papa a repris le travail vite, ou que maman habite un peu loin. On se retrouve seule à devoir se gérer ( les montages russes émotionnels, parfois les douleurs physiques) et répondre aux besoins spécifiques et très soutenus du nouveau-né.

Il est impératif pour les futurs parents d’avoir les informations en amont pour se préparer (même si on n’est jamais vraiment prêts), pour se créer ce cocon au retour à la maison avec un groupe de soutien proche: maman, belle – maman, si elle n’est pas trop relou hein, les copines pour le soutien et l’écoute et le papa.

Oui ! Le papa a besoin d’être informé, c’est celui qui sera en premier ligne de nos pleurs inexpliqués et tant d’autres choses...

Le postpartum devrait être combiné avec tout le package de l’apprentissage  = grossesse + Accouchement + postpartum

 maman et bébé

"J’ai senti une énorme solitude durant mon postpartum. La fatigue, répondre aux différents besoins du bébé et de ma grande, vouloir m’occuper de tout. Je n’ai pas eu le temps de me poser pour apprécier les moments avec bébé ou encore pour admirer la relation entre mes deux enfants. Beaucoup, beaucoup de pleurs, sous la douche ou durant la nuit. On nous parle toujours de ce bonheur… mais pas assez de cette part de sombre dont on a honte parfois." Sophie

 

POSTPARTUM – Et Ailleurs comment ça se passe ?

Dans plusieurs endroits du monde, selon les cultures traditionnelles la période du postpartum est sacrée et même pas négociable parfois !

La période des 40 jours

En Asie en Afrique, la jeune mère doit rester 40 jours à l’abri de tout et de tout le monde. Un véritable cocon la maman est couvé, soigné avec des rites ancestraux. Cette période favorise la guérison et la réparation du corps.

Les mères sont aidées par des sœurs, des mères, des cousines, tout un cercle de femmes qui prend soin d’elles après leur accouchement.

Au Sénégal, les femmes font un bain de vapeur du siège pour permettre de mieux récupérer et réduire les douleurs, elle est lavée et massée au beurre de karité et des huiles essentielles africaines.

 

Prise en charges des soins postpartum dans les pays Scandinaves

Le retour au domicile est dans les 24 heures qui suivent l'accouchement. Mais la jeune maman est épaulée :

- par son partenaire qui bénéficie d'environ 3 semaines de congé juste après la naissance (suivant les pays c'est parfois plus),

- de la visite de la sage- femme (entre 4 et 6 séances) et d'une aide-soignante ou aide à domicile, pour aider la maman avec le bébé et s'occuper des tâches de la maison et parfois s'occuper des autres enfants (Aux Pays-bas on appelle cette organisation "kraamzorg ")

 

Rassurons les jeunes mamans et les futures mamans, le postpartum est temporaire mais il mériterait d’être abordé beaucoup plus, avec bienveillance aussi bien que la grossesse et l’accouchement. De plus en plus de personnes en parlent sur les réseaux (#monpostpartum).

 

@lequatriemetrimestre
@lepostpartum

 

 

Il reste beaucoup à dire et nous avons encore beaucoup de progrès à faire sur le sujet, pour mieux accompagner la jeune maman et les jeunes parents.

 Et vous, comment se passe ou s'est passé votre postpartum ? N'hésitez pas à partager avec nous vos expériences.

 

Avec tout notre LOVE.

 

Sophie et Nina

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés